Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le médecin charlatan prenait les vessies pour des lanternes

Le chirurgien autoproclamé était un imposteur

L'ordre des médecins vient de radier solennellement M. Clistaire, chirurgien autoproclamé. Le docteur Clistaire a été trahi par sa propre incompétence. Le taux de pertes particulièrement élevé dont il s'est montré responsable a alerté le Conseil des médecins, qui a vite réagi. Le procès s'est ouvert aujourd'hui, M. Clistaire encourt 10 ans d'exil aux Bahamas.

Le laxisme des institutions mis en cause

"Au départ, on pensait que c'était l'affaire d'un stage de remise à niveau. Cela arrive dans toutes les professions" nous assure un collègue de travail du docteur Clistaire. Mais il devint vite clair que le problème ne venait pas de là. Le Conseil des médecins a tout simplement fauté par trop d'altruisme. En effet, pour se détacher de l'image d'un métier et d'une formation élitistes, la profession s'est ouverte aux autodidactes. On pense notamment à M. Jean-Claude Mas, particulièrement médiatisé ces dernières années par le succès de ses prothèses mammaires.

"Il a voulu changer l'ampoule"

Non, ce qui a révélé l'énormité du laisser-allez du Conseil, fut la plainte d'un patient contre M. Clistaire. Admis à l'hôpital pour une infection urinaire, ce patient en est ressorti avec des brûlures internes au deuxième degré. Un cas rarissime, qui s'explique ici facilement: "ce type prend tout simplement les vessies pour des lanternes. Ici, pensant qu'elle ne marchait pas, il a voulu changer l'ampoule, si vous voyez ce que je veux dire. Vous imaginez les conséquences" nous explique une infirmière qui ne pouvait que difficilement se retenir de rire.

Un criminel récidiviste

M. Clistaire n'en est pas à ses premières frasques. Avant d'avoir pris les vessies pour des lanternes, il a subi un suivi psychiatrique étant enfant, après avoir délibérément poussé sa mémé dans les orties. Employé dans une ferme, il en fut licencié, suite à la faute professionnelle d'avoir mis la charrue avant les boeufs. On raconte qu'il commit diverses rapines, son esprit malhônnete l'incitant à vouloir le beurre et l'argent du beurre.

La tenue de travail de M. Clistaire a éveillé les soupçons de plusieurs patients.

La tenue de travail de M. Clistaire a éveillé les soupçons de plusieurs patients.

Le médecin charlatan prenait les vessies pour des lanternes
Tag(s) : #France, #Faits divers

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :